Eglise Catholique en France
Diocèse de Rennes

Doyenné de Cesson-Sévigné
Aujourd'hui, 17-12-2017, nous fêtons :
Doyenné de Cesson-Sévigné

BIENVENUE sur le site du Doyenné de Cesson-Sévigné.
En le parcourant vous découvrirez la vie de chacune de nos paroisses avec les accents qui la caractérisent.

EN CHEMIN, AVEC MARIE, VERS LA JOIE DE NOËL…

Autour de ce dimanche, deux fêtes de la Vierge Marie tournent nos regards vers cette grande figure de l’Avent, la Vierge Marie, par qui nous est donné Celui que nous attendons : la fête de l’Immaculée et celle de la Guadalupe. La première est celle d’un dogme chrétien, la conception immaculée de Marie, la deuxième est celle d’un événement qui a marqué et marque encore les catholiques d’Amérique latine. Deux fêtes différentes, mais qui ont en commun d’avoir, l’une et l’autre, un immense retentissement populaire.

Il a fallu attendre l’année 1854 pour que soit proclamé le dogme de l’Immaculée Conception ; mais, dès les premiers siècles du christianisme, la Vierge Marie, était reconnue comme « Mère de Dieu », en 431, avec le concile d’Éphèse et comme la « Toute Sainte », ainsi que déjà l’invoquaient les Pères de la tradition orientale. En Orient, puis en Occident, les foules n’ont pas tardé à se rendre en pèlerinage dans les sanctuaires dédiés à la Vierge Marie, initiant ainsi un culte marial qui ne s’est jamais tari, même dans une société matérialiste et individualiste comme la nôtre, comme le montrent les festivités de la ville de Lyon, et maintenant de bien d’autres villes en France.

Quant à la fête de Notre-Dame de Guadalupe, elle rappelle les apparitions de la Vierge à un Indien, Juan Diego, au début du XVI° siècle, alors que la Conquête faisait ses ravages et que les Indiens étaient exterminés. Les paroles de « la Mère de tous les dieux » auront un réel impact sur les peuples indiens et, à partir de ce jour, ils découvriront que la Bonne Nouvelle est aussi pour eux : l’évangélisation peut alors commen-cer… Or ce message est tout simple : Dieu est un Père qui aime tous ses enfants, avec une priorité pour les petits, les exploités, les pauvres… En confiant, malgré tous les obstacles, une mission à l’Indien, la Vierge montre que Dieu met en eux sa confiance. Désormais les foules afflueront vers celle qui « a écouté les pleurs de (s)es enfants, les Indiens » !

Deux messages pour nous révéler le visage maternel d’un Dieu qui se fait proche, riche en compassion et miséricorde, pour relever et remettre debout… Un même message d’espérance et de joie ! (P.M.)

Vos réactions sur http://www.piemar.over-blog.com ou sur stmartincesson wanadoo.fr
Saint Julien sur VilaineSainte Catherine de Sienne en TizéSaint Martin de SœuvresSaint Luc en pays de Chateaugiron

Carte des paroisses du doyenné